Mot de la présidente

Par essence l’entreprise vit avec ses salariés de ses relations avec des clients des fournisseurs et des partenaires sur son territoire toujours plus grand et plus complexe. Malgré l’avancé de la communication digitale, le volume des déplacements est en constante augmentation. Cette évolution impose une politique publique d’amélioration et d’investissement des infrastructures de transport sous toutes leur forme, mais également une réflexion sur les nouveaux usages, et solutions apportées au déplacement.

 

La mission de l’ARDIES est essentielle pour représenter les entreprises et ses parties prenantes. Elle doit porter leur attentes, réflexions et propositions dans le domaine de la mobilité responsable.

Vanessa COUPIN




Les Missions de l'ARDIES

 

L'ARDIES réfléchit et agit pour une mobilité responsable de toutes les parties prenantes de l’entreprise.

Ceci consiste principalement à identifier les nouvelles mobilités qui facilitent les déplacements, à promouvoir leur utilisation à travers des exemples de bonnes pratiques, tout en demandant la réalisation des infrastructures dont la région Ile de France a besoin pour rattraper le retard pris dans ce domaine depuis de nombreuses années.

Le Bureau

PRESIDENTE : Vanessa COUPIN, SOMAG

SECRETAIRE : Sabine MASSIN, INFOTRAFIC

TRESORIER: Stéphane d'ARBAUMONT, Borne et Recharge

 


Adhérez à l'ARDIES

Télécharger
bulletin_adhesion.pdf
Document Adobe Acrobat 196.8 KB

L'actualité

 

En attendant l’amélioration, IDF : la qualité des transports subit l’effet des travaux du Grand Paris

Île-de-France Mobilités a dévoilé le bilan 2016 de la qualité du service rendu aux voyageurs. Des taux de régularité contrastés selon les lignes qui exigent de poursuivre les efforts d’investissement de régénération du réseau et de remplacement du matériel roulant, mais aussi une meilleure coordination des travaux, en particulier ceux du Grand Paris Express

http://www.mobilicites.com/011-6612-La-regularite-des-transports-subit-l-effet-des-travaux-du-Grand-Paris.html 

Et la coupure fin octobre du tronçon central du RER A suite à un incident grave sur le chantier d’EOLE ne fait que confirmer cette analyse

Réinventer la Mobilité Urbaine et Périurbaine
à l'horizon 2030

 

24 propositions pour l’Île-de-France dans le cadre de Paris 2024

https://www.bcg.com/Images/Mobility-Nation-Livre-BlancBD_tcm96-175568.pdf 

 

Il y a matière à réflexion

Autolib' a perdu 5% d'abonnés en un an

Après un pic de près de 110.000 abonnés actifs en novembre 2016, le service d'autopartage perd des usagers pour la première fois depuis son lancement en 2011. Une situation qui fragilise le modèle économique de ce service exploité par Bolloré alors que le groupe est discussion avec le syndicat Vélib' Autolib' Métropole. L'objectif ? Limiter les pertes d'un système qui ne sera sans doute jamais rentable.

http://www.mobilicites.com/011-6605-Autopartage-Autolib-en-perte-de-vitesse.html

L'allemand Herrenknecht a construit la première machine qui creusera un tunnel du nouveau métro parisien.

Une nouvelle bête humaine. Son poids (1600 tonnes) et sa longueur (106 mètres) défient l'entendement. Cette machine titanesque trône dans la cour de l'usine de Herrenknecht à Schwanau dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. La tête est composée d'une roue de coupe d'un diamètre de presque 10 mètres où s'enchevêtrent des couteaux, des mollettes et des racleurs géants. En février, ce tunnelier entrera en action pour creuser le premier tunnel du futur Grand Paris Express sur la ligne 15 Sud, à l'est de la capitale.